Les Millésimes

2015

Après un hiver 2014-2014 favorable à la reconstitution des réserves hydriques des sols, le printemps arrosé à été propice à la croissance végétative de la vigne. Une période chaude et sèche de en mai et juin a permis le bon déroulement de la floraison et de la formation des baies. Les pluies de mi juin sont arrivées à point nommé pour permettre au vignoble de passer sans difficulté les fortes chaleurs de juillet et la sécheresse estivale. Après un débourrement plutôt tardif, les températures élevées du printemps et de l’été ont accéléré le cycle végétatif pour aboutir à des vendanges en avance sur 2014 avec un état sanitaire irréprochable.

Caractéristique de ce millésime, tous les cépages ont eu une production régulière, le bon développement de la vigne a conduit à un volume de récolte dans la moyenne des 5 dernières années.

Ce millésime chaud et précoce a permis de produire des blancs et rosés avec une belle richesse aromatique, la faible acidité du millésime leur confère richesse et opulence. Les vins rouges ont bénéficié de ce millésime d’exception, ils sont intenses, élégants et avec une belle concentration en bouche. Les tanins assez fins apportent de la puissance tout en conservant une fraicheur aromatique très fruitée ce qui laisse présager un excellent potentiel de garde pour ce millésime.

2014

Un millésime 2014 plus « arrosé » que la normale et caractérisé par de forts cumuls en hiver et en été. Les températures hivernales ont été bien au dessus des normales saisonnières. Le millésime apparaissait précoce mais la tendance s’est ensuite inversée avec un printemps particulièrement sec. L’été a été marqué par une pluviométrie régulière parfois importante et à caractère orageux. A noter l’épisode de grêle et de vent fin juillet.

Durant cette période estivale, les températures ont été inférieures aux normales. En raison des conditions climatiques, l’avance constatée en début de saison a fondu régulièrement pour arriver à des dates de récoltes classiques. La maturité s’est déroulé lentement et régulièrement avec des nuits froides, propices à la synthèse des polyphénols (tanin, couleur).

Les pluies estivales ont eu pour conséquence de maintenir une forte pression sanitaire sur le vignoble mais cette alimentation en eau régulière a accentué le volume de récolte avec de belles grappes et un rendement en jus élevé.

Le millésime se caractérise par un retour en force du grenache, cépage qui donne des vins ronds en bouche aux arômes de fruits rouges et de poivre. Les structures sont souples. Le climat tempéré du millésime a été favorable à l’expression aromatique des vins rosés et blancs qui sont de très belle qualité alliant puissance aromatique et fraicheur.

2013

Le millésime 2013 se caractérise par un automne et un hiver plutôt sec. Par contre, la fin de l’hiver et le début du printemps ont été fortement arrosés. Mis à part le mois de juillet, l’été fut peu arrosé.

En terme de températures, 2013 est un millésime plutôt frais. Ces températures fraiches, lors du démarrage du cycle végétatif de la vigne expliquent en partie le retard de maturation et a entrainé une récolte plus tardive (proche des dates de vendanges des années 80 que des années 2000).

Durant la récolte, les températures proches des normales saisonnières, la faible pluviométrie d’août et septembre ont permis la maturation des raisins dans de bonnes conditions.

Le millésime 2013 est à la fois un millésime de garde avec de très jolis vins concentrés et puissants mais également un millésime fruité avec des vins plus légers présentant une belle rondeur.  Les vins rouges sont équilibrés, présentant une belle concentration, une puissance aromatique et beaucoup de gras. Les vins blancs et rosés présentent un bel équilibre avec une belle acidité et un joli volume en bouche. Au niveau aromatique, on a de belles notes florales et fruitées.

2012

Le millésime 2012 est un millésime contrasté. Un hiver sec, un été dans la norme. Un mois de février exceptionnellement froid et sec avec un froid amplifié par la présence d’un vent très fort. Les fortes gelées qui ont donné un débourrement précoce mais hétérogène ont été suivi de nuits fraîches et de précipitations régulières qui ont permis une croissance des plantes. Ainsi, ce millésime a été long à se dessiner. La phase de maturation du raisin a ensuite été longue : un printemps normal avec de la pluie mais peu de vent, un début d’été sec ont mis les nerfs des vignerons à rude épreuve ! Les fortes chaleurs de début septembre, qui ont suivi les pluies de fin août ont contribué à une bonne maturation du raisin en favorisant une concentration des baies. Les pluies de fin septembre ont provoqué une accélération des vendanges en cours. De ce fait, les vendanges se sont étalées.

Les vins de ce millésime sont francs, équilibrés et fruités. Le blanc est très aromatique avec un joli volume en bouche et beaucoup de fraîcheur. Le rosé a une belle puissance aromatique et est très expressif. Les rouges quand à eux sont puissants, généreux avec des tanins bien présents, doux, soyeux et veloutés.

Globalement 2012 est un millésime fruité marqué par l’équilibre qui donne des vins très gourmands.